2005 est une de ces années que je ne suis pas près d'oublier pour de multiples raisons, dont l'une est ce 10ème voyage, six semaines seulement après le précédent ! Autant vous l'écrire tout de suite, ce séjour a bénéficié d'une météo exceptionnellement ensoleillée...
C'est parti pour un rapide descriptif et quelques photographies qui ne rendent pas toujours justice aux conditions particulièrement clémentes de l'Irlande et à ses paysages qui m'ont ensorcelé il y a maintenant bien longtemps...

A propos des photos
Je suis déjà venu plusieurs fois en certains lieux de ce séjour. Résultat : je me suis un peu endormi côté prises de vue, Oups ! J'ai donc illustré d'anciennes photos mon itinéraire en prenant soin de mentionner l'année de ces "vieux" clichés.


La logistique

Je me suis déjà largement étendu sur le sujet, aussi je vais faire bref.
Il est tout à fait possible d'obtenir des prix intéressants pour le transport en s'y prenant avec seulement un mois avant le départ. Mais attention, mieux vaut ne pas être trop limité par les dates de séjour et voyager peu nombreux. Ainsi, vous pouvez trouver un vol Lyon - Dublin pour 231 € et une location d'un véhicule catégorie A pour 200€ la semaine. Avec de la chance, comme moi, vous serez surclassé pour rouler en Modus ou C3.
Côté hébergement, juillet est la haute saison, dans les régions particulièrement touristiques et avec les festivités locales, réserver peut s'avérer salutaire pour qui n'aime pas les imprévus. Quoi qu'il arrive, vous trouverez toujours un toit et dans le pire des cas, des anecdotes à raconter à votre retour ! A deux, comptez 60€ environ pour une chambre "en suite" dans un B&B situé dans une zone très touristique. Pour les auberges de jeunesse, réservez également en haute saison pour les plus fameuses.

Les insectes ennuyeux

En mai, les insectes vous épargnent. Par contre en juillet, si vous désirez marcher au contact de la nature à peu près tranquille, suivez mon conseil (vous me remercierez par email !). Comme pour l'Ecosse en été, procurez-vous un répulsif anti-tiques et anti aoûtats. Le mien a eu un effet inattendu et bien pratique qui a fait fuir les moustiques, nombreux autour des points d'eau. Faites aussi attention aux taons, une espèce de grosses mouches qui vous sucent le sang. Leur morsure provoque une réaction qui gratte dans tous les sens du terme.

L'itinéraire

Le temps (Chronos) joue contre le voyageur. Parcourir un pays de long en large est un des moyens pour le découvrir. Mais il faut aussi savoir s'arrêter pour en savourer sa culture et tout simplement profiter des paysages. N'oubliez pas, vous êtes en vacances dans la glass hÉireann!
Pour ce dixième voyage initié par une invitation, le Kerry (encore !) et Dublin sont à l'honneur.

10/07 : Arrivée en fin d'après-midi à Dublin. Quelqu'un m'attend à l'aéroport... Je prends la voiture de location, direction le centre ville où se garer pas cher est difficile. Conseil, jetez un oeil sur les parkings payants à étages, certains proposent en prépayé de 18h00 à 11h00 le lendemain un stationnement pour "seulement" 5€.
11/07 : Le trajet de Dublin à Killarney s'effectue sous un soleil de plomb et dans une succession d'embouteillages. C'est la journée la plus chaude de l'année clame la radio. Une pause à Kilkenny est bienvenue pour déjeûner et flâner dans le parc du château. Puis l'heure de reprendre la route sonne et je pars direction Cahir où ma mémoire et le temps me font défaut : je rate le château et surtout les ruines d'une cathédrale au milieu des vaches dans un champ :( - correction août 2006 : en fait le château est celui de Cashel et les ruines sont celles de Hore Abbey ! - Je poursuis donc ma route pour atteindre Killarney en fin d'après-midi. Cette ville est particulièrement bien située pour visiter le Kerry et ses alentours. Elle est naturellement prise d'assaut par les touristes. On aime ou on déteste, au choix...
Castle of KilkennyCastle of KilkennySquirrel
Château de Kilkenny (2004) L'autre face du château (2001) Ecureuil du parc (2004)

Ruins of Hore AbbeyCashel CastleQuiet Killarney
Abbaye en ruine (2002) Château de Cashel (2002) Killarney étrangement calme (2002)

12/07 - A l'assaut de Torc mountain : La journée est particulièrement ensoleillée. C'est la plus chaude de l'année pour la seconde fois avec plus de 30° Celsius. L'itinéraire aménagé ne boucle pas aisément, aussi faut-il revenir sur ses pas, une fois le sommet de 535m atteint. L'effort en vaut la chandelle, le regard embrasse le Killarney National Park, les Tomies et Purple Mountains, ainsi que les fameuses Mac Gilly Cuddy's Reeks. Le parcours traverse un paysage qui fait penser à l'Afrique (manquerait plus qu'un troupeau de gazelles et le rugissement d'un fauve !).
Kerry way to Torc mountainEnchanting waterfallLion's spot
Kerry way vers Torc Mountain (2005) Cascade enchanteresse (2005) La mare aux lions (2005)

On the trail to Tork Mountain

Sur le chemin de Torc Mountain (2005)

Tork summit

Au sommet de Torc Mountain (2004)

13/07 - Le Kerry par la route : Après l'effort de la veille, une visite en voiture de la péninsule la plus courue d'Irlande est adoptée à l'unanimité. Je passe naturellement par le Moll's Gap pour m'arrêter à Sneem, 8 ans après mon premier passage dans ce village où le général De Gaulle a fait étape. Une stèle fige cet événement et on peut lire que, comme moi, lui aussi s'est "retrouvé" en Irlande. Autre curiosité de ce gros bourg, la girouette de l'église en forme de saumon, unique en son genre. Quelques dizaines de kilomètres plus tard, je découvre l'un des forts circulaires les mieux conservés d'Irlande : Staigue Fort. Peu impressionnant, il est cependant un vestige remarquable à voir. Après cette pause dans l'Irlande d'il y a plus de 2000 ans, je passe par Caherciven avec son front de mer aménagé puis j'opte pour les routes étroites du Kerry afin de rejoindre Killorglin via Glencar. Killorglin a adopté pour mascotte un bouc célébré chaque année en mémoire du jour où un brave caprin aurait débarqué avertissant les habitants d'un raid imminent des soldats de Cromwell. Une autre version dit que la chèvre est à l'honneur à Killorglin en raison d'une interdiction de lever une taxe sur les foires à bestiaux. Daniel O'Connel défendit le landlord du moment en démontrant que les chèvres n'étaient pas concernées par la loi. Il put alors tenir une foire aux chèvres. Mais il y a peut-être aussi une troisième origine païenne, celle-ci...
Moll's GapSneemStaigue fort
Moll's Gap (2005) Sneem et son saumon de girouette (2005) Staigue fort vue de derrière (2005)

Zoom on Sneem's salmonHot road !!!King Puck of Killorglin
Zoom sur le saumon de Sneem (2005) 30°C: le goudron fond en Irlande ! (2005) Killorglin et sa mascotte (2005)

14/07 - Nuages bas, tour d'un lac : Pour la seconde fois en 2005, j'entreprends l'ascension des Mangerton Mountain dans un silence surnaturel. Mais le temps est capricieux. Les nuages bas en début de matinée demeurent accrochés aux sommets et descendent pour me plonger dans un brouillard épais, une purée de pois dans laquelle tout disparaît au-delà de 10m. Inutile de prendre des risques, de toute façon je ne suis pas certain que les derniers 250m de dénivelés me permettent de percer le plafond nuageux. Dommage quand même... Je choisis donc un second parcours autour de Muckross Lake. Le terrain est facile mais les deux heures passées à crapahuter dans le brouillard se font sentir. Le retour à la voiture est assez dangereux : il n'y a pas d'autre solution que d'empreinter la route, alors prudence dans les virages, la chaussée est étroite et les véhicules de tous gabarits fréquents.
View from Mangerton Mount

Vue depuis Mangerton Mount en Mai (2005)

Muckross Lake

Muckross Lake (2005)

15/07 - La péninsule de Dingle : Le tour du Dingle s'apparente à un huit si vous souhaitez le parcourir dans son entier. Je suis passé par Tralee où j'avais fait étape en 2002. Le moulin à vent au sud-ouest de la ville est le seul à ma connaissance en Irlande (mais je ne suis pas allé partout). Le Dingle offre de magnifiques paysages, mélange de mer et de montagne avec des côtes de sable blanc et des falaises. Connor Pass est un passage obligé avec un magnifique panorama.
Le pique-nique du soir sur le bord d'une falaise me réserve une surprise : Fungie, le dauphin solitaire qui a élu domicile dans la baie du port de Dingle, apparaît fugitivement à deux reprises. Simultanément, les mouettes font une razzia de poissons avec des plongeons vertigineux dans les eaux bleues, à la lumière du soleil couchant.
Iveragh from DingleBlennerville's MillBlennerville's Mill
Iveragh vu du Dingle (2005) Moulin de Blennerville (2005) Moulin de Blennerville (2002)

Near Connor PassHidden lake near Connor Pass

Près de Connor Pass (2005) Lac caché près de Connor Pass (2005)

Road to Connor Pass

Route vers Connor Pass (2005)

16/07 - Le Gap of Dunloe : Un des incontournables de la péninsule d'Iveragh très couru par les touristes, cette vallée glacière offre un cadre majestueux propice à une randonnée. Afin d'éviter le flot de visiteurs, c'est par les crêtes que je décide de suivre le Gap of Dunloe. Pour les touristes, il est possible de se faire conduire en charette jusqu'au col, moyennant argent. Sous un soleil de plomb, plonger dans le Glas Lough est tentant mais une horde de moustiques m'en dissuade. Je poursuis donc ma route pour atteindre le point culminant de Purple Mountain à 832m.
Glas LoughA lost bet for these flowersThe frog of the good weather
Glas Lough (2005) Fleurs qui m'ont fait perdre un pari :) (2005) La grenouille du beau temps (2005)

Gap of Dunloe from Purple Mountain

Vue du Gap of Dunloe depuis Purple Mountain (2005)

17/07 - Killarney-Cork-Dublin : Je prends la route dimanche matin, direction Dublin via Cork. Un pub de cette cité m'avait laissé un très bon souvenir, il y a quelques années. Je dois dire que cette fois, elle m'a enchanté avec un centre ville très agréable. Cork est, en 2005, capitale de la culture. Malheureusement, je n'ai rien vu en rapport avec cet événement. Après avoir flâné dans un petit parc et pris un thé, je reprends la route pour Dublin.

18/07 - Harold 's Cross : Les courses de lévriers ont lieu tous les lundis soir. Je m'y rends avec plaisir pour me plonger dans l'ambiance enfiévrée des parieurs (dont je fais parti). Vous pouvez miser sur une dizaine de course à partir de 1€. C'est un bon plan pour passer une soirée agréable à Dublin.

19/07 - Book of Kells & Archeology National Museum : Les photos sont interdites dans la plupart des musées et ceux de Dublin ne font pas exception. J'ai la chance de voir gratuitement le "Book of Kells", merveille de l'enluminure apparemment. L'exposition didactique sur les vieux livres est intéressante et l'architecture de la bibliothèque au premier étage vous plongera dans l'univers d'Indiana Jones. A voir absolument. Le musée national d'archéologie présente une collection impressionnante de bijoux celtes en or. Il retrace le passé de l'Irlande de la préhistoire en passant par l'âge de fer, de bronze, l'arrivée des vikings et s'arrête au début du Moyen-âge. J'ai failli oublié, le matin j'ai visité la cathédrale St Patrick.
St Patrick CathedralSt PatrickHarry Potter ?
Vitrail de la cathédrale St Patrick (2005) St Patrick selon une artiste (2005) Harry Potter ? (2005)

20/07 - Fish'n chips & Phoenix Park : Après neuf voyages en Irlande, je trouve enfin l'opportunité de déguster la nourriture que propose les fish'n chips. J'ai la chance de me servir au plus fameux de tous à Dublin : d'Edith Piaf à U2, de nombreuses célébrités y sont venues. Mon choix se porte sur de la morue fumée préparée en friture accompagnée de frites. L'après-midi, je me rends dans le plus grand parc de Dublin : Phoenix Park. Il offre de vastes étendues arborées idéales pour se promener par beau temps et lire un roman sur un de ses nombreux bancs. J'y aperçois la police montée de Dublin.
Charles Stewart ParnellO'Connell StreetFish'n chips
Charles Stewart Parnell (2005) O´Connell Street (2005) Fish´n chips (2005)

From Edith Piaf to U2Phoenix ParkPolice riders
D´Edith Piaf à U2 (2005) Phoenix Park (2005) La police montée de Dublin (2005)

21/07 - Retour en France : Toutes les bonnes choses ont une fin. Après ce séjour particulièrement ensoleillé et chaud (en réalité une pluie orageuse de 2 minutes à Killarney et une légère averse de 5 minutes à Dublin en tout et pour tout), je quitte l'Irlande à la fois serein et avec regrets...




Mon récit ne vous a pas laissé indifférent, vous désirez en savoir plus ou vous avez des remarques,
email envoyez-moi vos questions, suggestions ou réactions.

CategoryIrlande



CategoryIrlande
Some rights reserved
Except where otherwise noted, content on this site is licensed
under a Creative Commons Attribution - Noncommercial - No Derivative Works 3.0 License.