Cédant à la mode du blog, voici le récit d'un 9ème voyage en glass hÉireann.

Préparer son voyage c'est déjà le commencer. Se documenter un minimum sur le pays visité rend son séjour plus intéressant sans pour autant diminuer le côté "aventure". Telle est mon opinion.

Le transport ou la quête de la bonne affaire...
Se rendre en Irlande passe obligatoirement par un de ces moyens de transports : le bâteau ou l'avion. Quand j'ai mis les pieds en Irlande pour la première fois, j'ai voyagé en bus, pris un premier ferry pour l'Angleterre, roulé un peu, puis un second pour Dublin. C'était long et si vos congés sont comptés, il reste l'autre alternative : la voie des airs. Un aller-retour Roscoff-Rosslare pour deux personnes et une voiture se vend entre 300 et 800€ sans cabine pour 17h de traversée.
L'avion accompagné d'une location de voiture me semble plus approprié. En s'y prenant avec un peu d'avance, un aller retour à moins de 70€ par personne au départ de Beauvais (dont 26€ de bus pour un A/R) est possible. Sinon, il faut compter au moins 100€ à partir de Roissy ou de province. Pour la location de voiture, les prix varient énormément : entre 230 et 500€ pour une catégorie A louée 11 jours en début de saison touristique. Attention aux taxes, assurances et plein de carburant qui peuvent grossir le devis au moment de prendre les clefs (jusqu'à 100€ !).
Pour trouver votre meilleur prix, internet est parfait. Les agences de voyages n'intéresseront que ceux qui désirent un voyage "tout compris", ie avec transport, logement et circuit prédéfinis. N'hésitez pas à changer de toits au cours de votre séjour pour découvrir les différentes facettes de l'Irlande.

Cette année, je pars avec des billets à 74€ plus 26€ de bus. Ma voiture sera une Micra louée 247€ (hors carburant et taxe d'aéroport). L'addtion atteint un total maximum de 450€ auxquels j'ajoute 100€ de carburant pour parcourir un peu moins de 2000km, soit 570 € (comptez 420€/personne pour un couple). L'autonomie à un prix !

Mise à jour : pour 274 €, j'ai obtenu une Modus et avec 73€ de carburant (0.999 €/l super 95 ou gasoil) j'ai parcouru 1800km.

A propos de la route
La conduite est à gauche, comme au Royaume-Uni. Votre première difficulté, une fois dans votre voiture de loc', sera de passer une vitesse de la main gauche (encore faut-il monter du bon côté !). La seconde sera probablement le rond-point de l'aéroport de Dublin. Les "round about" se prennent dans le sens horaire. Sur les petites routes, les camions iront souvent plus vite que vous. Ne croyez jamais que la chaussée est pour vous seul : sur les voies les plus reculées vous pouvez être amené à faire machine arrière sur plusieurs centaines de mètres pour laisser le passage à un véhicule. Il est courant de s'arrêter pour laisser passer un agneau ou une vache, alors méfiance !
Enfin dernier point qui change des routes françaises, dans les régions de l'ouest, surtout là où le gaélique est encore pratiqué, les gens se saluent quand ils se croisent. Enfin notez que si vous êtes piéton, vous déplacer sera par moment la galère en fonction de votre destination. Le climat est humide, le réseau ferré réduit et vous pouvez rester des heures sans voir quelqu'un au bord d'une route. Mieux vaut de bonnes jambes et / ou se déplacer à vélo, comme le font beaucoup de vacanciers (il faut aussi de bonnes guibolles dans ce cas !).

Mise à jour : l'Irlande progresse dans l'adoption du système métrique. Les limitations de vitesse sont désormais indiquées en km/h dans tout le pays.
L'hébergement

L'hébergement
L'irlandais est réputé pour son accueil et ceci est avéré. Mais ne vous y trompez pas, un Bed & Breakfast - ou B&B - est aussi le moyen de gagner de l'argent. Votre hôte aura une attention différente s'il s'occupe de plus de 10 chambres. Ainsi à Galway, certains B&B sont davantage des hôtels que des chambres d'hôtes.
La "farm house" n'est pas à négliger. Souvent située dans un lieu remarquable, elle offre le même confort qu'un B&B pour un prix inférieur.
Il y a aussi des hôtels pour ceux qui les aiment. Ils sont chers, c'est tout ce que je peux en dire.
Les méfaits de l'euro :
Le passage à l'euro s'est fait lourdement sentir en Irlande sur le prix des B&B. Difficile aujourd'hui de trouver une "single room" à 18€. Pour une "single room en-suite", il faut compter au minimum 30 €. Pour un couple, 45€ est un prix honorable. Trop cher ? Alors jetez un œil sur le prix des hôtels. Ceci n'est valable que pour le voyageur autonome, ie qui n'a pas fait appel à une agence de voyage pour organiser son hébergement. Si vous êtes jeune, fauché et pas regardant sur votre confort, les "youth hostels" très abordables et parfois perdues dans la nature satisferont vos désirs pour 15€ environs.

Pour 2005, j'opte de nouveau pour la formule itinérante du B&B. Cette solution a l'avantage pour moi, de pouvoir modifier à tout moment mon parcours au gré des circonstances.

A voir
Lisez les guides de voyage, pour ce qui concerne tous les lieux payants. Le reste du site, dont la carte interactive, vous donnera un bon aperçu des choses à voir.
La randonnée ou hillwalking

La randonnée ou hillwalking
La randonnée en montagne est une de mes activitées prédominantes cette année. Le temps est capricieux en Irlande et change rapidement. En mai, il peut faire 20°C comme 5°C. D'habitude je suis en tee shirt et bermuda avec tout ce qu'il faut dans le sac à dos. Cette année, le tout ce qu'il faut (y compris gants et bonnets !), je l'ai vêtu car l'air était particulièrement frais. N'oubliez pas de prendre de l'eau en quantité suffisante, de la nourriture, une carte... Bref préparez-vous. Ce sont de petites montagnes mais la météo s'en moque, vous voilà prévenu.
Autres activités

Autres activités
L'Irlande est bien connue des pêcheurs et des marins. Il y a de nombreux lacs et rivières pour taquiner la truite. Partir en mer est facilité par la présence de nombreux ports.
L'Irlande est aussi réputée pour ses terrains de golf. Là-bas, ce sport est populaire. On y va entre amis avec parfois une bière à la main.
Toujours dans le domaine sportif, il existe des centres qui proposent de multiples activités de plein air. Ainsi des formules week-end comprennent canoë, équitation, hiking, vélo, escalade...

L'itinéraire
Atterrissage et décollage se font de Dublin dans mon cas. Comme je l'ai déjà écrit quelque part, les Wicklow Mountains sont un parfait début de séjour. Dublin sera pour la fin. Après deux premières nuits passées tout près de Glendalough, je pars directement pour l'extrême ouest du comté de Waterford pour m'arrêter à Lismore. A l'entrée de la ville se dresse un magnifique château qui domine la Blackwater river. Manque de bol, seul son jardin, peu intéressant, se visite pour quelques euros. Si vous jetez un oeil dans votre guide touristique, vous pensez alors que je suis un sauvage et que j'ai manqué plein de sites à voir et sur place, dans votre voiture, vous vous demanderez pourquoi conduire sur une aussi grande distance sans étape. La raison est simple : je suis déjà passé plusieurs fois dans la région et j'ai un programme de randonnée chargé en des lieux distants. Après une nuit à Lismore je reprends la route pour le sud ouest sauvage de l'île verte : le Kerry. Ici c'est le royaume du randonneur. Je reste trois nuits à Killarney pour remonter ensuite au nord et séjourner à Galway - chef-lieu du Connemara - deux soirées. Les vacances s'achèvent dans un B&B où l'accueil est particulièrement chaleureux (je connais la personne), à Castlebar. Après deux nuits dans le comté du Mayo, le dernier jour est consacré à rallier la bruyante et encombrée Dublin. Sur place, après un passage à Temple Bar et Grafton Street, je passe le peu de temps qui me reste dans le National Archeology Museum. La boucle est bouclée et ainsi se conclut mon neuvième séjour en Irlande... Enfin pas tout à fait, mais c'est trop personnel et n'apporterait rien au lecteur que vous êtes :D
Ne faites pas comme moi si c'est votre premier séjour, prenez votre temps, organisez vous de petites étapes, il y a temps de choses à voir, et de toute façon, la route aura raison de vous ;) Et maintenant place à quelques photos de cet itinéraire prises au cours de mes randonnées.


Glendalough, un classique pour la 4ème fois (Wicklow Mountains)

Nice trailIdéal pour le citadin, moins intéressant pour le randonneur sauvage, Glendalough avec les vestiges de son monastère offre un bel ensemble d'itinéraires aménagés. Le coin est agréable et les ballades sympathiques.
Pas de photo cette année, allez voir la page sur 2004 ou la carte géographique interactive pour quelques clichés.
 

Près du mont Kippure New, 757m

Kippure New


Sur le sommet de Kippure New se trouve un relai de télévision que vous apercevrez à proximité de Sally Gap. Délaissant l'hideuse antenne, un discret sentier m'a promené autour de deux lacs dominés par les falaises de Kippure.

Kippure New


Cloghernag, 800m, près de Glenmalur, DANGER : tirs d'artillerie !

Avant de vous promener dans les environs de Glenmalur, faites attentions aux tirs d'artillerie. Si vous voyez un drapeau rouge ou une lampe rouge, DANGER !!! L'armée risque de vous canarder dans les montagnes si vous entrez dans son champ de tir. Etourdis de la boussole, vous voilà prévenus...
Glenmalur, ce doit être le paradis du chevreuil car j'en ai vu une bonne vingtaine, parfois de très près. Du Cloghernag, le mont Lugnaquilla semble bien proche avec ses 925m d'altitude.
Roe deer not to untamedLugnaquilla mount


Knockmealdown mount, 794m, dans les nuages

Préférant couper en deux mon trajet vers l'ouest, j'ai profité d'un arrèt au Vee Gap. Ici trône une tombe appelée Grubb's Monument. Le défunt domine son domaine, enseveli debout. C'est le point de départ pour une randonnée à la rencontre du Sugarloaf Hill et du mont Knockmealdown dans le brouillard, hélas... Après cette petite rando, le soleil est apparu pour éclairer le panorama du Vee Gap avant de rejoindre Lismore et son château digne d'un conte de fée.

Knockmealdown in the fogVee GapLismore


Mangerton Mountain, 839m

Killarney National Park


Les Mangerton Mountains sont un vrai régal. Pentes totalement dénudées, l'ascension offre un vaste panorama sur le parc national de Killarney. Le sommet domine avec son frère un lac.

Mangerton Mount


Carrauntoohil (ou Carrantuohill), au sommet de l'Irlande, 1039m.

CarrauntoohilAssurément un des moments forts de mes vacances. Qui n'a pas rêver d'atteindre toutes les limites d'un pays. C'est ce que je viens de conclure avec une randonnée à la rencontre des 1039m du Carrauntoohil. Je me suis joint à un groupe de douze irlandais très sympathiques. La journée s'est poursuivie au restaurant du Lake Hostel, sur les rives du Lough Leane pour finir dans un salon privé accompagné de Guinness, musiques et chansons irlandaises...
 

Lough Eagher


Après la montée, une descente sur crête par les Caher Mounts en effleurant les nuages.

Caher mountLough EagherRidges in clouds


Le Burren, 314m, toujours aussi dépaysant...

De retour sur la Lune pour la 4ème fois, je suis toujours autant enchanté de marcher sur ce plateau calcaire, laminé par les glaciers depuis longtemps disparus. Cette année je n'ai vu aucune chèvre sauvage. Si le soleil est fidèle au rendez-vous, un vent fort et frais s'est aussi invité.

Plateau of Burren


Maumturk Mountains, 618m, le vent se déchaîne.

Joyce RiverEn traversant le Connemara, je me dis qu'il serait temps d'y faire une randonnée digne de ce nom. Je m'arrêté donc dans une exploitation agricole au pied d'un joli cirque près de Leenaun Hill, au bord de la R336. Cette magnifique idée s'est transformée en "comment garder ses pieds pas trop humides"! En effet, le sol est particulièrement gorgé d'eau au point de s'enfoncer bien au-delà de la cheville si on n'y prend pas garde... J'ai la chance de passer entre les nuages, évitant les averses, sauf une, digne de Forrest Gump : le vent est si fort que la pluie tombe à l'horizontale. J'ai du mal à me stabiliser devant cette démonstration de puissance pour prendre mes photos alors je fais un petit film panoramique . Sur le retour, je croise un chevreuil, un blaireau et des corbeaux, dérangés par ma présence, me menacent. La fin du parcours est marquée par une dernière difficulté à laquelle je m'attendais en commençant cette rando sauvage : la Joyce river défie mes pas... Et elle est plutôt large cette rivière !
Voilà, fin de l'anecdote que j'espère vous avez appréciée, lecteur courageux.
 

Leenaun Hill


Le Croagh Patrick, 763m, pour la 7ème fois !

ChapelL'ascension du Croagh Patrick est devenue une tradition personnelle, mais rien à voir avec la religion. Il s'agit de gravir les 763m sans aucun arrêt et en un minimum de temps. Essayez... Arrivé au sommet dans les nuages, jetez un oeil sur les pages 2003 et 2004 pour quelques photographies panoramiques.
 

Wesport Bay




Des idées d'itinéraires de randonnées, de visites ou des suggestions originales ?
email adressez-les ici.

CategoryIrlande



CategoryIrlande
Some rights reserved
Except where otherwise noted, content on this site is licensed
under a Creative Commons Attribution - Noncommercial - No Derivative Works 3.0 License.